Les vaccins anti-covid sont trop dangereux

Les vaccins anti-covid sont trop dangereux

Par Jean-Yves Jézéquel et Laurent Mucchielli   

     Le sociologue et directeur de recherche au CNRS, Laurent Mucchielli, lance une alerte à tous et aux pouvoirs publics : « nous avons à faire face à une mortalité inédite et nous devons faire un moratoire sur cette vaccination. L’approche de cette question en termes de santé publique devrait conduire à suspendre d’urgence la campagne vaccinale. »

Pourtant les pouvoirs publics persistent et signent en continuant la répression de toute contestation de son erreur et de sa malhonnêteté intellectuelle. Ils répriment toute voix qui s’oppose à son idéologie vaccinale. Pourtant les chiffres officiels sont là ! Pourquoi cet aveuglement et cet entêtement incompréhensibles ?

Laurent Mucchielli, analyse scrupuleusement tous les chiffres officiels des agences gouvernementales pour lancer cette alerte en disant une évidence que les pouvoirs publics devraient connaître ! S’il va de soi que les pouvoirs publics connaissent obligatoirement tous ces chiffres incontestables, comme le démontre ce chercheur du CRNS, comment se fait-il que ces mêmes pouvoirs donnent encore raison à l’idéologie criminelle actuellement déchaînée sur l’Occident et la France très particulièrement ?

Lire la suite

La vaccination Covid à l’épreuve des faits. Deuxième partie : une mortalité inédite

 Publié le 04/08/2021 à 15:39

TRIBUNE – publié originellement le 30 juillet sur le blog de Laurent Mucchielli hébergé chez Médiapart, cet article vient d’être censuré par la rédaction du site au motif que celui-ci ne respecterait pas la charte, récemment mise à jour

« L’expression libre d’éventuels désaccords ou divergences doit seulement respecter les règles édictées dans notre Charte de participation »  peut-on lire sur le site de Médiapart, qui ajoute que la dissonance fait la richesse de Médiapart et qui d’après le site est « le seul dans toute la presse française (sic) à permettre de le prolonger et de le discuter, de l’interpeller ou de s’en différencier« .

Enfin,on peut y lire à propos de l’article que « Non seulement les opinions et positions qu’il y exprime ne sont pas celles de Mediapart – ce que permet naturellement notre Club participatif, ouvert au débat pluraliste de nos abonné·e·s dans le respect de notre Charte de participation –, mais de plus elles vont le plus souvent à l’encontre du travail de notre rédaction sur la pandémie. »

Lire la suite